photographies

depuis 1991

luc’hskeudennoù

 

C’est par là que tout a commencé... Leur nombre ne cesse de croître depuis cette année-là. Ce sont maintenant plus de 5 000 photographies qui ont été réalisées (lors de la Fest er blead (Ploemel), la Fest er Barrez (Bono), des fêtes d’Arvor (Vannes), la fête des filets bleus (Concarneau), la Fête des Hortensias (Perros-Guirrec), la Fête des Pommiers (Fouesnant), les noces bretonnes à Pluneret, les Fêtes Celtiques à Sarzeau, etc. Si le but premier des prises de vue est de collecter de la «matière première», il est évident que certaines photographies suffisent en tant que telles. Les voici, dans un choix, évidemment, subjectif...

peintures












 

Ce style, si toutefois on peut appeler cela un style, débuta en 1990 par des portraits féminins non bretons.
16 années plus tard, parmi le nombre élevé de photographies prises de personnes en costumes traditionnels, une certaine proportion se révèla floue, les conditions de prises de vue  (les personnes bougent souvent, ne se sachant pas photographiées) et le matériel, amateur, ne favorisant pas toujours la qualité. Pourquoi ne pas utiliser certaines photographies pour se lancer dans la peinture?
La série débuta à l’huile, mais la nature même du médium, son temps de séchage, son odeur, et l’impatience conduisirent au choix de l’acrylique. Là encore, les couleurs font timidement leur apparition.

Liverezhoù

depuis 2006 (1990)