Pour le souci du détail...

Roger DE LA PASTURE est né à Tournai vers 1399. Il se marie vers 1426 et entre dans l'atelier de Robert Campin, à Tournai, l'année suivante. Il a alors un âge plus avancé que la plupart des apprentis (il approche en effet de la trentaine). Il obtient sa maîtrise dans la Guilde de Tournai en 1432. Il quitte ensuite la ville des cinq clochers et s'installe, en 1435, à Bruxelles. Il y flamandisera son nom devenant ainsi "Roger van der Weyden". Peintre officiel de la cité de Bruxelles, il est parmi les premiers à exploiter un produit nouveau : la peinture à l'huile.
Pour le souci de la beauté...

William BOUGUEREAU (La Rochelle  1825-1905).
Peintre français de style académique, il obtint le deuxième Prix de Rome en 1850. Membre de l'Académie des beaux arts en 1876 où il a enfin été élu le 8 janvier, après douze vaines tentatives, puis membres de l'Institut en 1881, il fait aussi partie du jury au Salon au côté de Cabanel et Gérôrme. Bouguereau remporta par ses grandes décorations murales, ses tableaux mythologiques ou ses peintures religieuses (La Vierge consolatrice, Strasbourg - Regina Angelorum, Stockton Californie), un succès incontestable de son vivant. 
Les toiles de Bouguereau étaient très recherchées par les nouveaux riches américains qui les achetaient à des prix élevés, de sorte qu'une grande partie de ses œuvres ont quitté la France.
Déconsidéré peu après sa mort et jusque vers la fin du XXe siècle son œuvre fut redécouverte tardivement.
Hélas, à l'ouverture du Musée d'Orsay, à Paris en 1986, l'exposition d'œuvres académiques fut sévèrement critiquée par une majorité de critiques d'art. En 2001, Fred Ross, président du Art Renewal Center (voir dans la page des liens) qui promeut la réhabilitation de Bouguereau, fustige ce qu'il estime être une « propagande » du modernisme ayant conduit, selon lui, au « système de pensée le plus oppressif et restrictif de toute l'histoire de l'art».Documentation_%26_Liens.htmlshapeimage_2_link_0
Pour le souci de la lumière...

Jan VERMEER , dit VERMEER DE DELFT est un peintre hollandais du XVIIe siècle (Delft, 1632 - Delft, 1675). Il acquiert de son vivant une notoriété certaine, sans pour autant faire figure de maître, et tomba assez rapidement dans l'oubli. Devant nourrir une famille nombreuse, il fut également marchand de tableaux. C'est le Français Etienne Thoré qui le redécouvrit en 1866; sous le nom de William Bürger, il publia une étude passionnée qui allait susciter l'intérêt des historiens d'art et valoir à Vermeer une étonnante gloire posthume. Vermeer exécuta vraisemblablement quelque quarante-cinq peintures, dont trente-cinq ont été conservées.